Pseudo :

Age :

Email :

Pays :

Catégorie :

Blague :

Nom :

Prénom :

Age :

Email :

Ville :

Pays :

Message :

Blagues au hasard

Le téléphone sonne dans le cabinet d'avocats. On répond :

- Bonjour, cabinet Lévy, Lévy, Lévy et Lévy.
- Bonjour, pourrais-je avoir M. Lévy s'il vous plaît ?
- Désolé, mais M. Lévy plaide à l'heure qu'il est.
- Alors pourrais-je avoir M. Lévy ?
- M. Lévy est en voyage actuellement.
- Puis-je alors parler à M. Lévy ?
- Il ne sera pas au bureau avant 15 heures.
- Bon. Alors passez-moi M. Lévy.
- Lévy à l'appareil !
par Yoel
Signaler cette blague
Je la connaissais (7)
J'aime (15)
Qu'y a-t-il de commun entre le Kotel et un supermarché ?
- Le mur d'Alimentation
par Michelll
Signaler cette blague
Je la connaissais (15)
J'aime (15)
Un juif assez radin va consulter un célèbre professeur de médecine. On lui a dit que la première fois on payait cent euros, et les fois suivantes seulement la moitié. Aussi, lorsqu'il entre dans le cabinet, il prend un ton enjoué :

- Bonjour docteur, c'est encore moi !
Le professeur l'ausculte, l'interroge, prend les cinquante euros, puis, en souriant :
- Rien de nouveau, suivez le même traitement que la dernière fois.
par LMFAO
Signaler cette blague
Je la connaissais (5)
J'aime (13)
C'est Jacob qui s'en va consulter le meilleur cardiologue de New York.
À la fin de la consultation, il demande :
- Alors docteur, combien je vous dois ?
- Ça fera 500 euros.
- 500 euros !? C'est impossible.
- Bon, disons qu'exceptionnellement, pour vous, je peux descendre à 300 euros.
- 300 euros pour une consultation ? C'est ridicule !
- Bon, alors 200 euros.
- Mais enfin, qui a autant d'argent ?
Le cardiologue est passablement énervé maintenant :
- Bon, allez, donnez-moi 100 euros et fichez le camp !
- Je peux vous donner 10 euros, c'est à prendre ou à laisser, dit Jacob.
- Je ne vous comprends pas... Pourquoi êtes-vous venu consulter le médecin le plus cher de la ville ?
- Ah, moi, vous savez, docteur, quand il s'agit de ma santé, rien n'est trop cher.
par BestB
Signaler cette blague
Je la connaissais (22)
J'aime (57)
Maurice et David, ne se sont pas vus depuis de nombreuses années. Ils parlent pendant quelques minutes, puis David invite son vieil ami à dîner un soir. David explique :
- Pour venir à la maison, c'est très facile. Je suis au 17 rue Talman. A la porte, tu sonnes avec ton coude, puis tu donnes un petit coup de pied dans la porte. Avec ton coude, tu appelles l'ascenseur en appuyant sur le bouton !
- OK ! Mais... Je ne comprends pas très bien. Pourquoi je dois donner des coups de pied dans les portes et appuyer avec mon coude ?
- Maurice, tu ne vas pas arriver les mains vides quand même ?
par David
Signaler cette blague
Je la connaissais (14)
J'aime (51)
En Israël, Moché va voir le grand rabbin, et lui demande :
- Monsieur le Grand rabbin, je cherche du travail depuis six mois maintenant... Tu peux me trouver ça toi...non ?
Le Rabbin répond :
- Bonjour Moché, j'ai ce travail pour toi : Tu fais le guet devant l'entrée de notre grande cité, et dès que Jésus revient, tu viens l'annoncer à tout le monde !
- Mmmmmmmhhhh.....C'est bien payé au moins ?
- NON ! Mais tu as la sécurité de l'emploi !
par Michael
Signaler cette blague
Je la connaissais (8)
J'aime (19)
Qu'elle est la blague juive la plus courte?
Combien? ou Dieu soit loué !
par Michael
Signaler cette blague
Je la connaissais (12)
J'aime (8)
Moshé arrive au marché avec son âne. Il l'accroche
et part faire ses courses.
A son retour: Plus d'âne.
- Si quand je reviens ce soir, mon âne n'est pas là alors je ferais ce que mon grand-père a fait
quand on lui a volé son âne...
Le soir, il revient et son âne est là. Il s'en va. Un gamin le rattrape et lui demande:
- Monsieur, tu aurais fait quoi si on ne t'avait pas rendu ton âne?
- Eh ! je serai rentré à pied.
par Jessy@
Signaler cette blague
Je la connaissais (18)
J'aime (7)
Un juif est sur son lit de mort :
- Ma femme est elle ici ?
- Oui elle est présente
- Ma fille est elle ici ?
- Oui elle est aussi présente
- Mon fils est il la ?
- Oui il est aussi présent
- Mais alors qui donc est en train de s'occuper de la boutique ?
par Michael
Signaler cette blague
Je la connaissais (33)
J'aime (27)
Une femme se présente dans les bureaux d'El Al à New-York afin d'acheter un billet pour Israël. Elle porte un chien dans son sac.

- Je veux prendre mon chien avec moi, dit-elle.
- Impossible, lui répond l'employé.
- Je veux mon chien avec moi ! insiste-t-elle.
- C'est interdit, mais nous avons dans l'avion un compartiment réservé aux animaux domestiques, votre chien y sera tout à fait en sécurité. Si vous insistez pour que votre chien soit à vos côtés, je suis désolé de vous dire que ni vous ni votre chien ne serez admis à monter dans l'avion.

La femme finit par accepter, et l'animal est emmené avec les bagages. A l'arrivée de l'avion à l'aéroport Ben-Gourion, le steward s'aperçoit avec horreur que le chien est mort. Que va-t-il pouvoir raconter à cette femme ? Il appelle un assistant à la rescousse :

- Regarde bien ce chien, lui dit-il, c'est un cocker marron clair. Tu vas à Tel-Aviv, tu m'achètes un cocker marron clair de la même taille que celui-ci, et tu reviens le plus vite possible. Elle n'y verra que du feu.

Le steward de son côté, retient la femme, lui raconte que les formalités douanières sont longues avant d'admettre un chien dans le pays.
L'assistant arrive avec le chien vivant. Le steward le substitue au chien mort et le présente à la femme. Celle-ci a à peine jeté un coup d'oeil, qu'elle s'écrit :

- Ce n'est pas mon chien ! Ce n'est pas mon chien !
- Mais si madame, c'est votre chien.
- Non, ce n'est pas mon chien ! répète la dame en criant.
- Comment ça ? demande le steward.
- Mon chien était mort, je l'amenais pour l'incinérer en Terre sainte.
par Sino
Signaler cette blague
Je la connaissais (17)
J'aime (45)