Pseudo :

Age :

Email :

Pays :

Catégorie :

Blague :

Nom :

Prénom :

Age :

Email :

Ville :

Pays :

Message :

Blagues au hasard

Il est drôlement fute le petit garçon de Salomon. II n'a que dix ans, mais il se débrouille comme un vrai commerçant.
Son père lui dit :
— Tes souliers sont fichus. Tiens, voilà 15 euros. Va t'en acheter une autre paire. Mais fais bien attention! Tu regardes le prix et tu ne donnes que la moitié!
Alors, le petit garçon de Salomon court chez le marchand de chaussures, il essaie une paire et il dit:
— C'est combien ?
— 30 euros, dit le marchand.
— Non, c'est trop cher, dit le môme. Je donne la moitié !
L'autre est attendri par la pauvreté du gosse. Il répond :
— Je te les laisse à 20 !
— Non ! 10 ! dit le gamin.
— Allez! Prends-les pour 15. J'y perds, mais je fais une bonne action!
—Non! 7 euros...
— AuTout de dix minutes de cette discussion, marchand est exasperé. Il s'écrie :
— Tiend prends-les tes chaussures! Je te les donne !
Et le petit garçon de Salomon lui répond :
— D'accord mais j'en prends deux paires !!
par David A.
Signaler cette blague
Je la connaissais (11)
J'aime (28)
Samuel est très amoureux de sa femme, il veut lui offrir un somptueux cadeau :
- Ma chérie, dis moi ce que tu veux, il n'y aura rien de trop beau ni de trop cher pour toi.
- Mais non Samuel, tu ne pourras pas !
- Mais si ma chérie, dis moi ce que tu veux. Une Cadillac ?
- Non.
- Alors quoi ? Les Galeries Lafayette ?
- Oui ! Comment as-tu deviné ?
- C'est parce que je t'aime, ma Sarah. J'y vais de ce pas.
Samuel se rend dans le grand magasin, il s'adresse à une vendeuse :
- Je voudrais voir le directeur, je vous prie.
- Ah, mais le directeur ne reçoit pas comme ça. Allez voir sa secrétaire.
Samuel va voir la secrétaire. Elle répond :
- Impossible monsieur, le directeur est occupé.
- Dites lui que c'est très urgent !
A force d'insister, Samuel est introduit chez le directeur. C'est alors qu'il fait sa proposition :
- Je veux acheter votre magasin.
- Comment ! Mais les Galeries Lafayette ne sont pas à vendre !
- Je vous les achète. Combien en voulez-vous ? Votre prix sera le mien.
- Mais enfin, vous ne vous rendez pas compte, même si c'était à vendre, vous ne pourriez jamais rassembler autant d'argent !
- Combien en voulez-vous ? 200 Millions d'euros ?
- Vous êtes tout à fait ridicule, mais c'est environ cela.
- Nous sommes d'accord, monsieur le directeur. Puis-je me servir du téléphone ?
Il se saisit du combiné :
- Allo Sara ? Ca y est, je t'achète les Galeries Lafayette ! Écoutes bien : tu vois notre chambre ? Vas-y. Tu vois notre lit ? Eh bien, sous notre lit, il y a deux valises, une grande et une petite. Prends la petite et apporte-la tout de suite.
par Jojo
Signaler cette blague
Je la connaissais (13)
J'aime (16)
Ce sont deux associés, patrons d'un magasin de prêt-à-porter du Sentier, Abraham et Yossef, qui sont à deux doigts de déposer le bilan.
La seule chose qui pourrait les tirer de là serait d'obtenir un prêt de la banque. Alors ils passent remplir un dossier de demande de prêt et leur ami, le 'conseiller financier' leur dit:
- Si vous n'obtenez pas de courrier avant la fin de la semaine, ça voudra dire que le prêt vous est accordé.
Les dernières nuits jusqu'à Samedi, Abraham et Yossef n'arrivent plus à dormir.
Ils n'ont plus d'appétit. Toute la matinée, ils guettent l'arrivée du facteur. Le samedi matin enfin, le facteur arrive enfin. Il porte une enveloppe à la main.
Abraham, le plus solide moralement s'avance vers le facteur, prend l'enveloppe, pressentant le pire, il l'ouvre avec les larmes aux yeux, puis il lit la lettre...
Et un immense sourire illumine alors son visage alors qu'il dit à Yossef:
- Bonne nouvelle. C'est juste ton frère qui est mort.
par David
Signaler cette blague
Je la connaissais (8)
J'aime (22)
Une femme vante les mérites de son fils à une amie :

- Mon fils le médecin est vraiment un excellent praticien, tu devrais aller le consulter !
- Mais je n'ai pas besoin, je ne suis pas malade.
- Ben va le voir, il est si doué qu'il te trouvera quelque chose !
par Rachel
Signaler cette blague
Je la connaissais (7)
J'aime (9)
Simon Bensoussan est en voiture en plein Sentier à Paris et cherche désespérément une place pour se garer. Il fait le tour, il attend, il va chercher même un peu plus loin, rien.
Il a un rendez-vous d'affaires très important et il risque de se mettre en retard. Mais rien, aucune place !
Désespéré, il regarde vers le ciel et implore :
"Mon Dieu, si tu me trouves une place de parking dans les cinq minutes, je te promets de ne plus faire d'écart et de manger toujours casher, de faire Chabbat, de respecter Yom-Kippour et toutes les fêtes juives..."
Soudain, une place se libère juste devant lui !
Alors Simon lève les yeux vers le ciel et dit :
"Cherches pas, mon Dieu, j'ai trouvé!"
par Michael
Signaler cette blague
Je la connaissais (30)
J'aime (52)
Pendant la guerre de kippour, un Moshé était en haut d'une falaise et il répétait sans arrêt 53, 53, 53, ... comme s'il priait.
Un ennemie se pointe et le regarde. Au bout d'un moment, il s'approche et lui demande :
" Hé! Qu'est-ce que tu fais comme ça? " À ce moment-là, Moshé le pousse,le balance du haut de la falaise et se remet à psalmodier : "54, 54, 54, ..."
par Davis
Signaler cette blague
Je la connaissais (15)
J'aime (27)
Un touriste est venu passer une semaine à Jérusalem. Il a emménagé dans un hôtel situé à quelques mètres du mur des lamentations.
Chaque matin, en sortant de l'hôtel, il croise un vieu juif qui s'en va prier devant le mur des lamentations. Et le soir, lorsqu'il regagne l'hôtel, il rencontre à nouveau systématiquement le même personnage qui rentre enfin chez lui.
Au bout de cinq jours, le touriste finit par engager la conversation avec le vieil homme :
- Je vous ai vu venir chaque jour pour prier ici. Depuis combien de temps passez-vous ainsi toutes vos journées ?
- Ca fait 30 ans, répond aimablement le vieil homme. Le matin, je prie pour la paix dans le monde et la fraternité entre les hommes.
L'après-midi, je prie pour trouver une solution au problème de la famine dans le monde, et pour vaincre toutes les maladies de la planète.
- Et vous êtes exaucé ? demande le touriste.
- Non, j'ai l'impression de parler à un mur.
par Simone
Signaler cette blague
Je la connaissais (6)
J'aime (14)
Le téléphone sonne dans le cabinet d'avocats. On répond :

- Bonjour, cabinet Lévy, Lévy, Lévy et Lévy.
- Bonjour, pourrais-je avoir M. Lévy s'il vous plaît ?
- Désolé, mais M. Lévy plaide à l'heure qu'il est.
- Alors pourrais-je avoir M. Lévy ?
- M. Lévy est en voyage actuellement.
- Puis-je alors parler à M. Lévy ?
- Il ne sera pas au bureau avant 15 heures.
- Bon. Alors passez-moi M. Lévy.
- Lévy à l'appareil !
par Yoel
Signaler cette blague
Je la connaissais (7)
J'aime (15)
Un rabbi et son disciple en voyage ont dormi dans la même chambre d'auberge. Le disciple se fait réveiller très tôt le matin pour prendre le train. Il s'habille rapidement dans le noir. Arrivé à la gare, il s'aperçoit qu'il porte les habits de son maître.

- Quel imbécile cet aubergiste ! Au lieu de me réveiller, il a réveillé le rabbi !
par Simone
Signaler cette blague
Je la connaissais (9)
J'aime (8)
David Ben Gourion, Premier ministre, présidait une réception officielle un jour de grande chaleur.
Il supportait mal la canicule, aussi se défit-il rapidement de son gilet et de sa cravate, 'et il commençait à relever les manches de sa chemise lorsque l'un de ses ministres lui fit une remarque :
- David, tu te montres comme ça à une réception officielle Oui!
C'est Churchill lui-même qui m a recommandé cela!
Comment est-ce possible ?
Un Anglais ?
Oui, un jour j'étais invité à une réception à Londres, il faisait encore plus chaud qu'aujourd'hui.
je n'en pouvais plus, alors j'ai retiré le gilet, la cravate, et j'ai relevé mes manches, et tu sais ce que m'a dit Churchill ?
Il m'a dit :
David, faites ça plutôt en Israël...
par Gégé
Signaler cette blague
Je la connaissais (5)
J'aime (8)