Pseudo :

Age :

Email :

Pays :

Catégorie :

Blague :

Nom :

Prénom :

Age :

Email :

Ville :

Pays :

Message :

Blagues au hasard

Deux psychiatres se rencontrent après une longue journée de travail. Le plus jeune des deux est très fatigué, visage pale, alors que l'autre donne l'impression d'avoir juste fini sa sieste.
- Tu m'étonnes, proteste le plus jeune, tu viens de travailler une journée entière et on dirait que tu pourrais commencer une autre journée ! Vraiment, je me demande comment tu fais. Mes patients me rendent fou : chaque jour ils m'apportent tous les problèmes de la ville entière. C'est sûrement la même chose pour tes patients. Tu ne te sens pas déprimé et fatigué, quand tu es resté assis toute la journée à les écouter ?
- Mais, répond l'autre, qui parle de les écouter ?
par Hector
Signaler cette blague
Je la connaissais (9)
J'aime (9)
Moshe demande a Pierre de lui prêter 1000 €.
Pierre lui répond :
- " j'aurais bien voulu, mais je n'ai que 800 € "
Alors, Moshe lui répondit :
- " c'est pas grave, tu me devras 200 € "
par charly
Signaler cette blague
Je la connaissais (11)
J'aime (27)
Moché et Martin décident d'ouvrir une banque.
Moché apporte l'expérience et Martin l'argent.
Peu de temps après, la banque fait faillite.
Moché est repartit avec l'argent et Martin avec l'expérience...
par Yesch
Signaler cette blague
Je la connaissais (11)
J'aime (33)
On est en Dordogne. Trois commerçants en confection font visiter à leur confrère parisien leur centre commercial, juste reconstruit depuis une grande inondation.
Le premier : - Je devais refaire mon agencement quand l'inondation est arrivée. Grâce à Dieu, l'assurance a payé les dégâts et j'ai rénové avec l'indemnité.
Le second : - J'allais commencer mes soldes quand l'inondation est arrivée. Grâce à Dieu, l'assurance a tout couvert et j'ai bien démarré la nouvelle saison.
Le troisième : - J'étais en train de déballer la nouvelle collection quand l'inondation est arrivée. Grâce à Dieu, avec l'assurance, c'est comme si j'avais tout vendu le premier jour.
Le confrère parisien 'L'inondation, vous l'aviez commandée à qui ?'.
par Telushkin
Signaler cette blague
Je la connaissais (11)
J'aime (7)
Moshé, agent d'assurance, essaie de convaincre Mr Cohen :
- Une petite somme chaque année, et vous voilà assuré pour tous les accidents !
- Peut-être, mais ...
- Ecoutez : si vous vous brisez un bras, c'est 10 000 euros, si c'est une jambe, 12 000. Et si vous avez le bonheur de vous briser à la fois les bras et les jambes, vous voilà riche !
par Nico
Signaler cette blague
Je la connaissais (6)
J'aime (15)
Au cours d'une réunion très sérieuse entre Benjamin Natanyaou et Barack Obama, ce dernier se penche tout à coup vers son interlocuteur israélien et lui demande en aparté :
- Dites-moi, Natanyaou, entre nous, comment se fait-il que vous les juifs soyez toujours au courant de tout avant tout le monde, ce qui fait que vous réussissez toujours mieux dans les affaires ?
- Je vais vous le dire : quand les juifs se rendent à la synagogue, le jour du Chabbat, c'est pour prier, oui, mais aussi et surtout, pour se rencontrer et faire leurs affaires. Tout se passe à la synagogue, croyez-moi.
Obama décide immédiatement de se rendre incognito à la synagogue, dès le prochain Chabbat, fausse barbe, costume et kippa, il arrive le vendredi soir dans l'une des synagogue de la grande ville. Le silence religieux qui y règne le surprend, mais il patiente. Au milieu de l'office, les fidèles ne semblent pas plus animés qu'à son début. Le président se penche alors vers son voisin et lui chuchote :
- Quelles sont les dernières nouvelles ?
- Chhhhhut ! lui répond son voisin, il paraît que Barack Obama va bientôt arriver !
par Israel
Signaler cette blague
Je la connaissais (9)
J'aime (43)
Il est drôlement fute le petit garçon de Salomon. II n'a que dix ans, mais il se débrouille comme un vrai commerçant.
Son père lui dit :
— Tes souliers sont fichus. Tiens, voilà 15 euros. Va t'en acheter une autre paire. Mais fais bien attention! Tu regardes le prix et tu ne donnes que la moitié!
Alors, le petit garçon de Salomon court chez le marchand de chaussures, il essaie une paire et il dit:
— C'est combien ?
— 30 euros, dit le marchand.
— Non, c'est trop cher, dit le môme. Je donne la moitié !
L'autre est attendri par la pauvreté du gosse. Il répond :
— Je te les laisse à 20 !
— Non ! 10 ! dit le gamin.
— Allez! Prends-les pour 15. J'y perds, mais je fais une bonne action!
—Non! 7 euros...
— AuTout de dix minutes de cette discussion, marchand est exasperé. Il s'écrie :
— Tiend prends-les tes chaussures! Je te les donne !
Et le petit garçon de Salomon lui répond :
— D'accord mais j'en prends deux paires !!
par David A.
Signaler cette blague
Je la connaissais (11)
J'aime (28)
Trois mères juives sont assises sur un banc.
La première soupire .
La deuxième émet un soupir encore plus profond.
Et la troisième dit: Ah non, on avait bien décidé de ne pas parler des enfants !!
par Admin
Signaler cette blague
Je la connaissais (19)
J'aime (20)
Petite annonce "À l'approche de Pessah, je suis à la recherche d'un logiciel pouvant débarasser mon ordinateur de tous les cookies qui l'encombrent depuis que j'utilise internet".
par Michael
Signaler cette blague
Je la connaissais (8)
J'aime (36)
Un juif assez radin va consulter un célèbre professeur de médecine. On lui a dit que la première fois on payait cent euros, et les fois suivantes seulement la moitié. Aussi, lorsqu'il entre dans le cabinet, il prend un ton enjoué :

- Bonjour docteur, c'est encore moi !
Le professeur l'ausculte, l'interroge, prend les cinquante euros, puis, en souriant :
- Rien de nouveau, suivez le même traitement que la dernière fois.
par LMFAO
Signaler cette blague
Je la connaissais (5)
J'aime (13)