Pseudo :

Age :

Email :

Pays :

Catégorie :

Blague :

Nom :

Prénom :

Age :

Email :

Ville :

Pays :

Message :

Education

Un Juif malade va voir son toubib, qui ne lui donne plus que six mois à vivre. Il va en voir un autre: idem. Finalement, il rencontre un copain qui lui conseille un guérisseur. Il va le trouver et le guérisseur lui fait: pschitt, pschitt, avec la main sur la tête du patient, puis il dit:
- Voilà, vous êtes guéri, cela fera 150€ !
Le Juif répond:
- OK! Il prend son portefeuille, fait pschitt, pschitt dessus avec la main et dit au guérisseur: Voilà, vous êtes payé!
par DS
Signaler cette blague
Je la connaissais (7)
J'aime (24)
Un petit garçon juif raconte à son père:
- Papa, j'ai gagné 3 euros ce matin!
- Comment as-tu fait?
- J'ai couru derrière le bus, au lieu de prendre un billet!
- Petit imbécile, tu aurais pu gagner 15 euros si tu avais couru derrière un taxi!
par DS
Signaler cette blague
Je la connaissais (11)
J'aime (29)
David et Jonathan se racontent leurs rêves :
- Moi je rêve de gagner 10 millions au loto, comme papa !
- Ton père a gagné 10 millions au loto ?
- Non ! Mais il en rêve aussi !
par Maurice
Signaler cette blague
Je la connaissais (2)
J'aime (8)
Le vieux Moshé découvre le téléphone. Aussitôt, il demande à son fils :
- Dis moi, comment marche cet engin ?
- C'est très simple papa, tu tiens de récepteur de la main gauche et le cornet de la main droite.
- Ah ? Tu dis que j'ai les deux mains occupées ? Mais comment vais-je faire pour parler ?
par Jojo
Signaler cette blague
Je la connaissais (7)
J'aime (20)
Pour les catholiques, le foetus est un être humain à part entière. Pour les juifs le fœtus reste un fœtus jusqu'à ce qu'il ait obtenu son diplôme de médecin ...
par Stephanie
Signaler cette blague
Je la connaissais (2)
J'aime (19)
Un professeur d'histoire allemand demande à la classe :

- D'après vous, pourquoi avons nous perdu la guerre de 14-18 ?
- A cause des généraux juifs ! répondit vivement un des enfants.
- Mais il n'y avait pas de généraux juifs dans l'armée allemande voyons !
- Justement c'est pour ça qu'on a perdu.
par Stephanie
Signaler cette blague
Je la connaissais (5)
J'aime (21)
Moché se promène avec son fils, il lui fait admirer la puissance et la bonté de Dieu. Tout à coup, il reçoit une crotte d'oiseau sur son beau chapeau :
- Oh ! Papa, regardes ! Un oiseau a sali ton chapeau !
- Ce n'est rien mon fils, remercions plutôt l'Éternel de ne pas avoir donné d'ailes aux vaches !
par Dadycool
Signaler cette blague
Je la connaissais (9)
J'aime (24)
M. Benzaken a bien réussi au sentier dans la confection et le prêt-à-porter. Quand son fils David arrive à l'âge d'homme, il le prend et lui parle sérieusement :
- Ecoute mon fils, c'est très important, maintenant il va te falloir choisir ta voie, tu dois te décider pour ton métier. Entre dans une pièce tranquille, je te laisse toute la matinée pour réfléchir, je reviens te voir tout à l'heure.
A la fin de la matinée, M. Benzaken revient comme promis :
- Alors mon fils, tu as choisis ?
C'est la confection pour hommes ou pour femmes ?
par Eloul
Signaler cette blague
Je la connaissais (15)
J'aime (11)
Moché un bon tunisien qui a bien réussit dans les affaires veut donner la meilleure éducation à son fils : un langage et un accent distingués, un comportement.... Il l'envoie donc dans une école jésuite pour quelques années.
Au bout d'un an, désireux de constater les progrès de son fils, il lui rend visite sans prévenir. A la porte de l'établissement, un jésuite en soutane lui ouvre. Il prend un ton onctueux.
- Bonjour mon père, je viens voir mon fils, Maximilien Benhamou.
- Bien sûr, monsieur Benhamou.
Le jésuite tourne la tête et cris :
- Maxo ! Maxo ! Y a ton père qu'est v'nu t'voir !
par Eloul
Signaler cette blague
Je la connaissais (4)
J'aime (19)
Moché parle à son fils David :
- Retiens toujours l'histoire que je vais te raconter mon fils, c'est très important, pour toute ta vie :
Un petit oiseau tomba de son nid un jour de grand froid. Il pépiait désespérément quand un enfant vint à passer. Prenant en pitié le pauvre oisillon transi, il le ramassa et le posa pour le réchauffer dans un petit tas de fumier encore chaud, puis partit.
L'oisillon réchauffé, commença à chanter les louanges de son bienfaiteur. Un renard vint à passer qui entendit la petite bête, s'en réjouit et l'avala toute crue.
Écoutes bien la moralité mon fils :
1) Celui qui t'enfonce dans la merde ne te veut pas forcément du mal.
2) Celui qui t'en retire ne te veux pas forcément du bien.
3) Quand tu es dans la merde, mais pourquoi chanter ?
par Paris
Signaler cette blague
Je la connaissais (12)
J'aime (23)